Test : PlayStation VR, la réalité virtuelle enfin accessible !

Depuis plusieurs mois, je vous propose de nombreux articles sur la réalité virtuelle. J’ai en effet eu la chance bien avant leurs sorties respectives et ensuite après, de tester tous les casques principaux du le marché (à savoir l’Oculus, le Vive et le PlayStation VR). Le 13 octobre dernier, la réalité virtuelle a débarqué dans le salon de milliers de joueurs comme jamais auparavant cette technologie n’avait réussi à le faire. Si cela a été rendu possible, c’est en partie grâce à Sony qui propose dorénavant le PlayStation VR : un casque de réalité virtuelle pour la PS4, proposé à 399€.

J’ai reçu le casque il y a quelques jours et j’ai déjà pu y passer de très nombreuses heures. Cela faisait d’ailleurs très longtemps que je n’avais pas autant apprécié jouer aux jeux vidéo… Après avoir testé pas mal de jeux différents et ainsi avoir pu me faire une idée de l’utilisation de la réalité virtuelle sur PS4 avec la manette ou bien avec les deux PlayStation Move, je vous propose mon avis.

Un casque à 400 euros ? Non… pas vraiment.

S’il y a bien un sujet qui fait débat, c’est le prix du PlayStation VR. Le casque en lui même est vendu 400€. Jusqu’ici c’est bien moins que ce que peuvent proposer les concurrents (le Vive et l’Oculus sont à plus du double de ce prix). Ainsi, on pourrait juger le casque très intéressant sur cet aspect. Seulement, ce que ne dit pas toujours Sony c’est que la caméra est obligatoire pour pouvoir utiliser le casque. Celle-ci coûte tout de même 60 euros en plus. Enfin, il faudra pour certains jeux rajouter jusqu’à 90€ pour profiter de deux PlayStation Move supplémentaires pour profiter pleinement de la technologie. Au final, on est sur une enveloppe budgétaire de non pas 400 euros mais bien 550€. Alors oui, c’est moins cher que les concurrents c’est vrai et le rapport qualité/prix reste bluffant pour la technologie, mais il faudra en plus de cela rajouter une PS4 (300€) ou PS4 Pro (400€) si vous n’avez pas la console.

Il faudra compter en réalité 550€ pour tout ça !

Il faudra compter en réalité 550€ pour tout ça !

Une ergonomie et un design qui écrase la concurrence

La première chose qui m’a frappé lorsque j’ai ouvert la boite, c’est bien évidemment le design du PlayStation VR. Loin d’être une surprise malgré tout pour moi puisque j’ai pu le prendre en main à plusieurs reprises par le passé (et il n’a finalement que très peu évolué voir pas du tout, même quand c’était encore le Projet Morpheus…), il faut bien avouer que face à l’Oculus ou au Vive, il n’y a pas photo. En plus d’être beau, le casque se révèle surtout très confortable à l’usage et c’est même le point fort du produit selon moi. Facile à mettre en place et très léger, vous l’oublierez alors au bout de quelques secondes ! On est loin des la mise en place un peu pénible du HTC Vive, ici l’arceau qui se place autour de la tête s’étire et se ressert très facilement. De ce point de vue là, chapeau Sony !

Une installation un peu pénible, il faut l’avouer…

Étrangement sur cette photo, on se rend peu compte de tous les câbles...

Étrangement sur cette photo, on se rend peu compte de tous les câbles…

On critique la réalité virtuelle car ce n’est pas toujours « VR Ready ». En effet, bien souvent que ce soit sur PC ou bien sur console comme ici, la mise en place est un peu pénible… Entre les capteurs à installer et les câbles, ce n’est pas toujours évident. Quoi qu’on le dise, le PlayStation VR n’est pas non plus une réussite de ce point de vue de là même s’il n’y a rien d’insurmontable. Tout d’abord, vous allez vous retrouver avec de nombreux câbles. Heureusement, Sony a eu la bonne idée de les numéroter. Ainsi, il suffit de suivre le guide et de brancher chaque câble au bon emplacement. Rien de difficile donc, mais vous allez juste encombrer votre pièce avec de nombreux câbles… Pensez également à un petit espace afin de pouvoir y placer l’unité de processeur du casque, permettant de dupliquer l’image à la fois sur la télévision et dans le casque. En moins de 10 minutes, tout est réglé mais il n’y a clairement rien d’intuitif. Bref, ensuite, vous n’aurez plus qu’à configurer le casque sur la console et vous êtes parti pour l’immersion !

Une plongée dans le virtuel presque réelle

Avec ces casques, on cherche avant tout l’immersion. Ce que l’on peut dire, c’est que le PlayStation VR le permet sans le moindre problème. On s’y croirait réellement et rapidement, on perd ses repères dans la réalité… à tel point qu’une fois qu’on enlève le casque, il vous faudra quelques minutes pour se remettre de vos émotions. Il ne suffit pas d’avoir des jeux très beaux afin de se sentir immergé car Job Simulator est juste fou de ce côté là par exemple (pourtant graphiquement très sommaire). Dès qu’on passe dans des jeux un peu moins beaux également mais plus réalistes comme Until Dawn, les sensations sont là. Après quelques dizaines minutes de jeu et des sursauts sur ce dernier d’ailleurs, mon coeur s’est mis à s’emballer et je n’ai jamais eu aussi peur dans un jeu vidéo comme je l’ai vécu à ce moment là. Angoissant, bluffant et en même temps terriblement réaliste : le PlayStation VR est de ce point là une réussite malgré certaines limites techniques sur le papier.

Le mec du trailer d'Until Dawn n'abuse pas, moi aussi j'ai flippé ma mère PUTAIN !

Le mec du trailer d’Until Dawn n’abuse pas, moi aussi j’ai flippé ma mère PUTAIN !

Pour le coup, les expériences sont très variées mais ce qui est un peu particulier c’est qu’aucune à mon sens n’est réellement un jeu vidéo. On dirait plus qu’on est là face à des démos et c’est ce qui peut faire peur aux joueurs : acheter un produit hardware sans avoir la certitude derrière que le software suivra. Pourtant, les expériences sont bonnes (Until Dawn, RIGS, DriveClub VR,…) mais ne comptez sur aucune d’elle si vous souhaitez avoir un jeu très complet avec plus de 5 heures de durée de vie en gros (même si RIGS et DriveClub sont complets par exemple, seulement, rien d’extraordinaire non plus). Après, moi je m’éclate et je trouve déjà que pour la sortie du casque, on a le droit à un line-up très bien fourni mais on va pas se mentir : rien de bien concret si ça s’arrête là. Ce n’est d’ailleurs à mon sens pas un problème du PS VR, mais bien de la réalité virtuelle en général qui n’a pas de jeux fous. La vraie question est la suivante : sur la durée, le casque tiendra t-il ? Pour répondre à cette question, je ferai d’ailleurs un billet bilan dans un an.

Ne croyez pas que le casque est cependant parfait. Il y a quelques défauts notables malgré tout et difficile de ne pas s’en rendre compte… Par exemple, si vous essayez de regarder les côtés de l’image dans le casque, c’est la plupart du temps flou. Ce n’est pas très dérangeant mais l’image est surtout nette au centre et il faut le savoir. Idem au loin, vous verrez que les éléments en fond sont très flous. À mon avis, c’est surtout à cause de la PlayStation 4 qui peine à tout afficher alors c’est la raison pour laquelle rendre flous certains éléments dans les jeux permet de garder un framerate et un jeu correct. Ensuite, pour ce qui est des pixels sur l’écran, je dois bien avouer que même si on les voit c’est très peu dérangeant et ça ne change rien à l’immersion. Enfin, dernier point négatif : la lumière passe parfois légèrement en dessous du casque. Personnellement je porte des lunettes et je ne sais pas si ça a un rapport (car le casque ne me colle pas totalement par conséquence au visage afin de pouvoir laisser de la place pour les lunettes) mais c’est un peu pénible si vous jouez de jour car ça peut gâcher l’immersion…

Et ça donne envie de vomir ?

Ça, c’est LA question qu’on me pose tout le temps quand je parle de réalité virtuelle. Il faut arrêter de croire que mettre un casque et plonger dans un monde virtuel est synonyme de vomis. Parce que si ça a pu être le cas par le passé, de nombreux progrès ont été fait de ce côté là ces dernières années. Je ne peux pas dire que cela ne vous perturbe pas, évidemment… Selon les expériences (et encore, très peu), vous pourrez avoir en effet un peu la tête qui tourne où des nausées mais cela reste très rare (je n’ai eu le cas que sur RIGS en utilisation un peu trop prolongée). Chacun interprète ainsi différemment les sensations qu’on peut ressentir alors forcément, on ne peut pas faire de généralités. Par exemple, moi je n’ai aucun problème en jouant à DriveClub alors que pour l’avoir fait essayer à une amie, c’était une autre histoire après 2 tours de circuit ! Bref, ça dépendra de chacun mais globalement le motion sickness (ça fait bien de le placer, ça veut dire en gros l’effet de nausée en réalité virtuelle) est très peu présent sauf dans des jeux où vous bougez rapidement.

RIGS, seul responsable des nausées que j'ai eu avec le PlayStation VR 😱

RIGS, seul responsable des nausées que j’ai eu avec le PlayStation VR 😱

Oui, le PlayStation VR est à mon sens le meilleur casque de réalité virtuelle aujourd’hui.

Que cela soit clair : ce PlayStation VR est une réussite ! Oui, il y a quelques petits défauts et on ne peut pas le nier, néanmoins l’expérience que l’on peut vivre sur le produit n’a rien à envier à celles de l’Oculus Rift ou même du HTC Vive. De plus, le point fort est évidemment son prix et son catalogue de jeux qui est déjà très intéressant seulement une semaine après la sortie du casque. Pour avoir pu m’essayer aux trois casques, je vais le redire, mais le PlayStation VR n’a vraiment pas à rougir face à ses concurrents qui sont sur des segments « haut de gamme ». Alors oui, graphiquement ce sera peut-être moins beau, cependant, ça reste bluffant. L’immersion est là et le résultat est le même. J’avais peur que les PlayStation Move soient un peu moisis… Il n’en est rien et pour avoir testé Job Simulator sur HTC Vive et PS VR : je n’ai vu aucune différence. La course à la puissance c’est bien sauf qu’au final, une fois le produit dans les mains (ou plutôt sur la tête !), on se rend compte que l’effet produit est le même.

Bref, j’ai été conquis par le casque et ça me réconforte encore plus dans l’idée que cette technologie c’est l’avenir… De plus, les joueurs semblent être au rendez-vous et notamment au Japon où les chiffres rapportent pas moins de 50 000 exemplaires vendus. Maintenant, j’attends évidemment la suite et je ne demande qu’à découvrir les futurs jeux à venir (c’est ma seule crainte) ! Dans les jours à venir, vous aurez d’ailleurs le droit à pas mal de tests sur les jeux du PlayStation VR, en espérant que ça vous plaira 😉

Mention coup de coeur pour le PlayStation VR ❤️


➡️ Acheter le PlayStation VR sur Amazon

Vous aimerez aussi...

1 comment

  1. 1

    Salut,
    Peu importe le prix de ces logiciels, je suis prête à investir rien que pour pouvoir profiter pleinement des jeux vidéo du PlayStation VR. Je suis une adepte des ludiciels et j’ai hâte de pouvoir me procurer l’un de ces casques.

Laisser un commentaire