Critique : Jobs, un film qui m’a déçu.

[toggle title=”Informations sur le film (cliquer pour dérouler ou fermer)” value=”closed”]

Titre : Jobs

Durée : 2h07

Réalisateur : Joshua Michael Stern

Sortie : 21 août 2013

Synopsis : Qui connaît l’homme derrière l’icône ? Qui sait quel parcours humain se cache derrière la destinée de ce visionnaire d’exception ? De l’abandon de ses études universitaires au formidable succès de sa société, voici l’incroyable ascension de Steve Jobs, co-créateur d’Apple Inc… Source : Allociné.

[/toggle]

Ma critique arrive un peu tardivement, c’est vrai… Il faut dire que j’ai retrouvé cet article dans mes brouillons. Je me suis alors dit qu’il fallait que j’écrive mon avis sur Jobs, ce biopic de Steve Jobs. Vous le savez surement, je suis de moins en moins fan d’Apple, il m’arrive régulièrement de troller la marque à propos de ses derniers appareils sur Twitter, mais au final, il fût un temps où j’étais admiratif. Depuis que Tim Cook est à la tête d’Apple, je n’ai pas l’impression de retrouver la magie présente lorsque Steve Jobs était à sa place dans l’entreprise. Ainsi, étant tout de même toujours fasciné par Steve, j’avais envie de voir Jobs (qui hélas, n’a pas très bien fonctionné dans les salles françaises et dans le monde en général, en se faisant même descendre par les critiques) et ainsi peut-être retrouver cette magie, cette chose unique qui à fait vivre Apple et fait rêver des millions d’utilisateurs de leurs produits. Hélas, j’ai été déçu…

Screenshots_JobsTheMove

Dès le début du film, on se rend rapidement compte que ça va être long, plat et ennuyeux. Raconter une biographie à l’écran était une bonne idée, seulement, au cinéma il y a du son et des images et ces moyens sont sensés être un support supplémentaire bénéfique… Sauf que là, c’est utilisé de façon inutile, cela ne sert à rien et autant lire la biographie écrite par Walter Isaacson, beaucoup moins ennuyante, beaucoup plus complète et surtout cette fois-ci, passionnante. Je ne vais même pas parler du scénario et de la mise en scène, c’est une blague, c’est pas possible… C’est une calamité.

“C’est une catastrophe, vraiment.”

En fait, on ne découvre même pas la personnalité de Steve Jobs, on a l’impression d’être face à un film sur la création d’Apple. C’est quand même fou, qu’en s’emparant d’un personnage aussi emblématique que Jobs, un réalisateur n’arrive même pas à faire un film qui tient à peu près la route ! Pour moi, ils se sont jetés dessus à la mort de S. J. afin de sortir le film au plus vite et ainsi récolter les dollars qui allaient tomber (finalement, c’est l’inverse et tant mieux). C’est une catastrophe, vraiment.

La seule chose positive que j’ai noté dans ce film, c’est le jeu de Ashton Kutcher qui est juste remarquable. Déjà, physiquement c’est le sosie, c’est une certitude et même dans les mimiques ou bien sa façon de marcher, on croit voir Steve Jobs ! Whaou, il revit en quelque sorte devant nous. Il y a eu un véritable travail de ce côté là, c’est remarquable.

Cependant, quand on sait que certaines voix se sont élevées pour dénoncer le fait que le film ne reflète visiblement pas ce qui s’est exactement passé, du coup, il y a de quoi se poser des questions. Heureusement… un autre film est en préparation (pas une suite, attention) et cette fois-ci c’est l’équipe qui était aux commandes de The Social Network qui s’en occupera, nul doute qu’il pourra alors remonter le niveau. J’espère juste ne pas être déçu, car là, je m’attendais réellement à un excellent biopic.

Screenshots_JobsTheMovie

Un petit point que je reproche aussi au film, bien qu’il est quand même long et qu’il dure 2 heures (durant lesquelles il n’y a que de l’air de brassée, de façon inutile), c’est loin d’être passionnant. Je regrette le fait que dans ce biopic, la date la plus avancée à laquelle on assiste est celle de la présentation du premier iPod. Dommage, j’aurais aimé voir le film aller jusqu’à l’iPhone ou un peu plus loin, mais on ne peut pas tout avoir. Sans oublier qu’on ne sait rien de la vie privée de Steve Jobs au quotidien, à côté de ce qu’il fait dans l’informatique. Puis, à aucun moment on entend un mot sur son cancer et son combat contre la maladie, qui je pense, était une chose très importante.

“C’est une déception.”

Au final, on ne peut pas réitérer l’exploit de The Social Network à chaque fois et on le voit tout particulièrement avec Jobs. C’est une déception. On ne fait que voir de quelle manière le personnage est-il venu à la tête de cette entreprise sans plus d’analyse et d’approfondissement de son parcours. Cependant, le jeu d’acteur d’Ashton Kutcher est remarquable et on à réellement l’impression de retrouver Steve Jobs, aussi bien physiquement que dans les moindres petites mimiques. Bref, Jobs n’est clairement pas un grand film, même pour ceux qui s’intéressent de près à ce domaine, on s’ennuie du début à la fin et on passera sur la mise en scène désastreuse. Raconter la vie de Steve Jobs était une bonne idée, mais de cette manière, c’est inutile, décevant et sans aucun intérêt.

Vous aimerez aussi...

2 Comments

  1. 1

    Le film m’intéresse, plus par curiosité que par réel intérêt envers Apple ou le personnage de Steve Jobs. Mais effectivement ça à pas l’air super reluisant. Bonne critique bien claire en tout cas :)

  2. 2

    Du coup j’ai plus envie de le voir suite à ta critique, et je te rejoins sur les produits Apple et le reste je suis aussi de plus en plus déçu, mais faut se dire qu’avant cette entreprise avait un visionnaire, la pomme était toute sa vie, mais depuis sa mort j’ai l’impression qu’il ne reste plus que des actionnaires qui ont juste envie d’une chose, faire du chiffre et battre des records de vente avec du lowcost de milles et une couleurs ……

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>