Avis : SmartWatch 2 – Que vaut vraiment la montre connectée de Sony ?

J’ai rédigé il y a quelques jours maintenant un billet sur les montres connectées. J’ai notamment exprimé mon souhait de m’en procurer une au plus vite mais tout en hésitant sur le modèle. Alors forcément, j’en ai retenue deux au final : la Pebble et la SmartWatch 2 de Sony. Puis du coup, c’est celle qui était le plus accessible qui l’a remporté et je ne le regrette pas. Je dois avouer que je ne suis pas déçu.

Alors forcément, j’étais impatient de découvrir ce valait cette montre ! Alors dès la réception, ni une ni deux, je l’allume, la colle au dos de mon téléphone et en quelques secondes seulement, via NFC et ensuite le bluetooth, la montre est appareillée à mon téléphone. Là, il suffit d’attendre une mise à jour de cette dernière, elle reboot et est opérationnelle.

sw2-Photo-Sony

Il suffit de coller sa montre à son téléphone via NFC pour les appareiller.

S’offre à vous déjà, plusieurs habillages pour l’heure et l’affichage des notifications. Il faut savoir cependant qu’il n’y en a pas énormément. C’est un peu le défaut de cette montre. Impossible d’en télécharger par la suite… D’autant que sur la SmartWatch, l’heure est affichée en permanence. Pas besoin de déverrouiller l’écran et ça, c’est appréciable. Pour autant, ça ne consomme pas tant que ça la batterie de la montre grâce à un écran transflectif, c’est à dire qui arrive à réfléchir le texte de l’écran grâce la dalle de cette dernière avec la lumière ambiante sans pour autant faire fonctionner le rétro-éclairage. Bref, c’est ingénieux et appréciable et ça permet de tenir 3 jours en utilisant régulièrement la montre.

Ce qu’on attend d’une montre connectée à son smartphone, c’est bien évidemment qu’elle nous transmette nos notifications, nos mails, nos messages et autres joyeusetés. Pour tout vous dire, c’est exactement ce que fait la SmartWatch 2. Elle vibre et affiche ensuite la notification. Vous pouvez choisir d’être informé pour n’importe qu’elle notification et peu importe l’application. Cependant, pour quelques applis comme Twitter, les SMS, Facebook ou bien encore GMail par exemple, vous avez plus de fonctions à votre disposition. Par exemple, dans le cadre de Twitter, vous pouvez mettre un tweet en favori ou bien le retweeter. Pour ce qui est des SMS, vous pouvez y répondre avec des phrases pré-enregistrées que vous pouvez au préalable configurer. Même si, autant vous le dire, il existe une application sur le Play Store, permettant d’écrire un SMS complet et elle fonctionne plutôt bien mais il faudra passer à la caisse pour vous la procurer. Car oui, justement, au niveau des applications, il faut savoir que vous pouvez en télécharger sur le Play Store car toutes les applications s’installent non pas forcément sur votre montre mais directement sur le téléphone. Pour ce qui est de l’indépendance de la montre, elle fonctionne tout aussi bien sans être connectée au téléphone, vous pouvez toujours utiliser vos mémos enregistrés ou bien encore vous en servir comme réveil (agréable au passage, d’être réveillé par des vibrations au poignet plutôt que le bruit du réveil… J’ai comme l’impression d’être de meilleure humeur après !). Par contre, la montre vibre plutôt fort et si vous dormez accompagné, ça risque de fortement déranger votre voisin(e). Par contre, des applications nécessitent obligatoirement une connexion au téléphone et dans ce cas, elles sont grisées dans le menu. Il y a donc certaines applis gratuites, d’autres payantes, mais sachez qu’on y trouve de tout ! Des jeux comme le célèbre Snake ou bien encore un navigateur internet.

On peut à première vue avoir aussi l’impression que l’écran de la montre est minuscule et qu’on y voit pas grand chose, mais très franchement, pas du tout. Je trouve même que c’est la taille parfaite, car ce serait problématique de faire plus grand car ça gênerait au poignet. D’autant que je trouve la montre, esthétiquement vraiment sublime et on peut d’ailleurs changer de bracelet très facilement. D’autant qu’au delà de l’écran tactile, on y trouve 3 boutons “classiques” pour les utilisateurs d’Android en dessous de ce dernier qui sont tactiles : home, retour & menu. L’écran réagit plutôt bien et à l’utilisation, c’est agréable.

sw2-Photo-Sony2

Exemple d’un autre affichage de l’heure, modifiable dans les paramètres de la montre.

Au niveau de l’OS de la montre, il faut savoir que globalement, on se croirait sur un launcher d’un téléphone Android. Pas du tout dépaysant et plutôt sympa à parcourir même si, pour trouver ce qu’on veut, il faut parfois faire défiler longtemps les pages, affichant seulement 6 applications à la fois. On ne peut classer ces dernières que par leurs noms ou par fréquence d’utilisation. Enfin, si vous êtes plutôt du genre à vouloir garder le contenu de votre téléphone secret, sachez que vous pourrez mettre un code sur la SW2 de Sony. Mais c’est tellement chiant de devoir le taper à chaque déverrouillage, que vous le laisserez de côté rapidement. Après, l’OS n’est pas parfait. Il arrive qu’il plante de temps en temps. En presque 3 semaines, j’ai eu au total 3-4 plantages et dans ce cas un simple reboot de la montre suffit. C’est un peu chiant, mais malheureusement, il est difficile d’y échapper. Il faut espérer que cela va se stabiliser avec peut être une future mise à jour de la montre.

Au quotidien, où que je sois, je dois avouer que la montre m’est très fortement utile. Effectivement, je n’ai plus à sortir mon téléphone afin de vérifier que j’ai reçu des messages, c’est appréciable ! On ne dirait pas, mais jeter un œil à son poignet c’est bien plus rapide et on prend rapidement l’habitude. Après, j’utilise aussi la montre comme télécommande pour la musique, cela me permet de faire défiler les musiques qui sont sur mon téléphone sans avoir à passer sur ce dernier. Autre cas par exemple, elle peut servir comme lampe torche, l’écran devenant blanc et la luminosité étant au maximum, cela fonctionne plutôt bien ! Du coup, si vous avez une envie pressante dans la nuit, après tout, ça peut être utile… Puis vous pouvez aussi faire sonner votre téléphone si vous l’avez perdu, mention spéciale aux têtes en l’air. Enfin, la montre est tellement légère qu’on fini presque par l’oublier. Tant mieux d’ailleurs, car il m’est arrivé plusieurs fois de la garder sous la douche sans m’en rendre compte et elle est étanche. Il faut juste penser à bien fermer le clapet du port micro-USB et cela ne posera pas de soucis. Je précise aussi que j’utilise la montre avec mon Xperia Z1, mais elle fonctionne cependant avec tous les téléphones Android ayant une version d’Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) ou plus.

Vous l’aurez compris, je suis très satisfait de ma SmartWatch 2. D’autant plus que si on regarde son prix, elle reste accessible (~120-130€) comparé aux autres montres et propose aussi des fonctions supplémentaires par rapport à la Pebble. Il y a en plus au moins une bonne centaine d’applications qui se révèlent être au quotidien plutôt utiles. Contrairement à tout ce qu’on entend ou pourrait croire, ce n’est pas un simple gadget car on le trouve rapidement indispensable. Il faut juste voir si on en a réellement l’utilité. Car effectivement, si c’est juste pour dire “Regardez ce que j’ai au poignet !” à votre entourage, là, c’est un peu inutile et vous pourrez passer votre chemin.

Vous aimerez aussi...

2 Comments

  1. 1
  2. 2

    Je pense que le point Google Wear (sorte de point Godwin des smartwatches) va rapidement être atteint ici.
    Sinon la montre est assez jolie et permet quelques options cool mais personnellement c’est pas la montre de Sony qui me fera envie de me mettre aux smartwatches.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>