Avis : Mune, le gardien de la lune

Je suis tombé quelques jours avant la sortie du film Mune, le gardien de la lune sur sa bande-annonce en regardant les prochains films à venir dans nos salles obscures. Je crois que depuis le temps, vous l’avez compris, j’aime beaucoup les films d’animation et je me suis donc dit que ce serait sympathique de découvrir Mune, un film qui en plus, est un film… français ! Au départ, je devais voir la suite du Labyrinthe, mais suite à un problème d’horaire (oui, quand ça fait 30 minutes que le film a débuté c’est un peu difficile de le voir…), je me suis alors rabattu sur Mune, le gardien de la lune. Ce que je peux dire, c’est que j’ai quand même un peu regretté… Je n’attendais pas grand chose du film et j’ai bien fait, parce que qu’on se le dise directement : Mune n’a rien de bien fou.

Avant de débuter, faisons un rapide point sur le synopsis. Le film raconte l’histoire de Mune, un petit personnage bleu qui va devenir malgré lui gardien de la lune (oui, je sais, c’est improbable cette histoire quand on connait le titre du film, non ? ?). Il va alors devoir faire attention à la lune et en prendre soin car tout un peuple compte sur lui, mais rien ne va se passer comme prévu, puisqu’il va enchainer les erreurs et alors se mettre tout le monde à dos.

Mune, gardien de la lune

Dès le début de film, je me suis rapidement dit “Mais pourquoi je suis là ?”… En fait, on se rend très rapidement compte que le film est destiné à un public très jeune. Je me suis même plutôt ennuyé dans l’ensemble, puisque le scénario est un peu simpliste et bidon sur les bords. On prévoit un peu tout ce qui va se passer et on se dit même “Bon, ça se termine quand ?”. Heureusement, le film ne dure qu’1h20 mais sur le moment, je vous assure qu’au départ, je me suis demandé vraiment pourquoi j’avais payé ma place de cinéma. Puis, finalement, au bout de 20 ou 30 minutes, on découvre que le film a un vrai univers, une pâte graphique très particulière et réussie, et finalement on est plutôt emporté par cet aspect là de Mune, le gardien de la lune. J’ai alors dès ce moment, commencé à apprécier un peu plus le film et à passer un bon moment (mais bon, c’est pas non plus le grand coup de coeur…).

D’un point de vue de l’animation, on ne peut clairement rien reprocher à Mune. C’est un petit bijou et les réalisateurs Benoît Philippon et Alexandre Heboyan ne peuvent que se féliciter de cela. En regardant la bande-annonce je m’étais dit “Il y a quand même un petit air de Dreamworks…” alors qu’en réalité, j’ai trouvé que Mune se démarque plutôt bien des gros films d’animation traditionnels. Cela rajoute clairement un côté poétique appréciable au film. Tout est travaillé, tout est très cohérent et il y a des petites perles comme un passage du film qui se déroule en 2D. Lors des scènes qui se déroulent dans la nuit, j’ai néanmoins un peu pensé au film Avatar, il y a des petites similitudes… Je ne dis pas ça parce que Mune ressemble étrangement aux personnages d’Avatar, mais sur des éléments qui concernent la nature, j’ai clairement vu quelques ressemblances.

Mune gardien de la lune

Pour ce qui est du doublage des personnages, il faut dire que Mune est allé chercher quelques personnalités qui sont loin d’être inconnues du grand public. Pour le personnage principal, Mune, c’est Michaël Gregorio qui s’occupe de le doubler par exemple. En ce qui concerne le gardien du soleil nommé Sohone, c’est Omar Sy qui a alors prêté sa voix et enfin, pour le personnage de la jeune fille Cire, c’est Izïa Higelin. J’ai trouvé le doublage plutôt bon et reflétant assez bien les personnalités des personnages. Je pense aussi très honnêtement qu’avoir des personnes comme Omar Sy ou Mickaël Gregorio est forcément nécessaire si on veut faire connaitre un peu plus facilement son film…

“Le film se veut un peu niais sur les bords”

Qu’on se le dise, même si j’ai dans l’ensemble passé un bon moment devant Mune le gardien de la lune, nous ne sommes pas là face à un grand film qui marquera les esprits. C’est fait pour les enfants, ça se voit et ça se ressent. Le film se veut un peu niais sur les bords. Néanmoins, je dois avouer avoir été totalement conquis par l’aspect graphique et plus globalement par l’univers vraiment exceptionnel du film ! C’est du grand art et on voit clairement le talent nécessaire pour réussir à créer tout cela. Néanmoins, c’est la seule chose positive que j’arrive à trouver au film, car pour ce qui est du reste, ça n’a rien de bien exceptionnel. Bref, si vous avez un après-midi de libre à passer en famille avec des enfants, je vous conseille pourquoi pas Mune, sinon, passez votre chemin…

Bande annonce

Et au niveau du box-office, ça donne quoi ?

Pour le moment, que l’on soit clair : Mune n’est pas un gros succès… Pour sa première semaine d’exploitation, le film comptabilise 128 279 entrées. Alors oui, on a déjà vu bien pire, mais on aurait pu s’attendre aussi à un peu mieux. Ceci dit, il faut avouer qu’il y a pas mal de bons films ces dernières semaines au cinéma, de quoi se faire facilement piquer la vedette ! Reste à voir l’évolution des entrées dans les jours ou semaines à venir.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>