Avis : C’est tout pour moi, le premier film de Nawell Madani

Il y a quelques heures, j’étais à l’avant première du film “C’est tout pour moi“. Abonné UGC Illimité, je dois bien avouer que dès que je vois une avant première je réserve sans trop réfléchir. Cette fois-ci, c’était donc pour le premier film de Nawell Madani, l’humoriste belge qu’on ne présente plus. Après avoir vu la bande-annonce, je dois avouer que j’étais plutôt septique. En sortant de la salle, c’était tout l’inverse : grand sourire et moment très agréable passé devant le film… Je dois l’avouer, c’est même un coup de coeur.

Il y a des films pour lesquels la bande-annonce n’est pas le meilleur atout et sur ce coup, ça m’a été prouvé une fois de plus. Pourtant, dès que le film a commencé j’ai su que j’allais passer un bon moment. On rigole une fois, puis deux, puis trois… et rapidement on se rend compte que toutes les 5 minutes, on va se marrer. Malgré le fait que “C’est tout pour moi” soit inspiré de la vie de la réalisatrice et de son parcours qui n’a pas été facile, Nawell Madani a décidé de modifier un peu la destinée de Lila (nom de son personnage dans le film) afin de rendre le tout plus sympa pour les spectateurs et peut-être également vouloir éviter de défendre un film qui serait à 100% le reflet de sa vie.

Lila, la jeune issue de la banlieue de Bruxelles n’a qu’une idée : monter sur Paris et vivre de la danse. Petit à petit, elle sera amenée à découvrir le Stand-Up et voudra en faire son métier. Oui, vous ne rêvez pas, c’est clairement la vie de l’humoriste si vous la connaissez un petit peu. C’est une sorte de biopic qui n’en est pas vraiment un… Mais on s’en rapproche très fortement. Néanmoins, malgré l’humour présent tout au long du long-métrage, on y découvre une histoire qui ne peut pas laisser indifférente et qui pose également des questions entre la relation père/fille parfois très (trop) protectrice, tout comme des questions sur l’envie de vouloir suivre ses rêves quoi qu’il arrive même si ce n’est pas toujours évident. Au delà de ça, c’est surtout un film à petit budget qui aura tenté avec ses moyens de nous raconter une histoire pleine de sens même si évidemment, on ressent que ce n’est pas un blockbuster.

J’ai passé un très bon moment pour une raison simple : le film est drôle, touchant et se révèle être en même temps une belle leçon de vie. Évidemment ça ne vaut pas un César, mais on s’en fout non ? Quand on regarde un film, n’est-ce pas juste pour passer un moment agréable ? Je pense que si. À partir du moment où on ne s’ennuie pas et qu’on est tenu en haleine, c’est que c’est réussi. À mon sens, Nawell Madani a su trouver le juste milieu de l’émotion sans jamais tomber dans la pathos et c’est d’autant plus remarquable pour son premier film. Alors oui, ça ne plaira pas à tous, c’est une certitude. Parfois un peu potache ou parfois un peu trop vulgaire… On se retrouve au final avec une comédie qui joue cette carte et qui l’assume. À partir de là, il n’y a pas de problème car on ressent une certaine justesse.

J’étais présent à l’avant-première et j’ai retenu une phrase : “90% des acteurs sont des acteurs non professionnels“. Si on ne le sait pas, on ne s’en rend pas vraiment compte et c’est sur ce point que c’est bluffant. Globalement, j’ai justement trouvé que les acteurs faisaient preuve d’une sincérité rare. Alors oui, ce n’est pas toujours très bien joué. Alors oui, ça ne fait pas toujours très réaliste mais c’est sincère. Cette sincérité là, elle est communicative à travers l’écran et permet aux personnages d’être attachants. Mention spéciale au père de Lila dans le film que j’ai trouvé remarquable. Ancien chauffeur VTC, il a laissé de côté sa voiture quelques semaines pour tourner le film et une chose est certaine : il a plutôt bien fait. Enfin, je voudrais saluer tout le travail de Nawell qui a tout fait pour porter et sortir son film et qui pour une première, s’en sort très bien.

En clair : “C’est tout pour moi” est une excellente comédie comme j’en ai vu peu ces dernières années. Pas 5 minutes sans que vous ne rigoliez et je ne parle même pas de juste sourire, je parle bien de rire, parfois aux éclats. Toute la salle a explosé de rire à presque chaque blague, c’est à ça qu’on reconnait un film réussi. Parfois touchant et à la fois convaincant, chaque acteur apporte sa pierre à l’édifice en permettant de proposer ici une comédie qui raconte la vie de Nawell Madani (avec quelques modifications) de façon humoristique tout en faisant passer un message clair : il ne faut jamais baisser les bras. J’espère réellement que le film fonctionnera bien et rencontrera un certain succès. Dans tous les cas, ça sort le 29 novembre prochain et je ne peux que vous encourager à aller le voir !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>