Avis : Gran Turismo Sport, que vaut le dernier jeu de course de PlayStation ?

Attendu depuis un certain temps maintenant, ce nouveau Gran Turismo Sport est disponible depuis quelques jours seulement. Il y a quelques années, c’était LA simulation automobile de référence. Dorénavant, avec Project Cars ou bien encore Forza, la licence Gran Turismo peine un peu plus à retrouver le succès du passé…

Cet article a été réalisé avec une version du jeu envoyée par PlayStation

Une simulation de sport complète, orientée en ligne

Que cela soit clair, ce Gran Turismo est avant tout un jeu de course d’arcade orienté vers le online. De ce point de vue là, rien de gênant. Ce qui pose problème, ce sont plutôt de nombreux petits points négatifs qui viendront s’accumuler durant vos diverses sessions et qui vous donneront l’impression d’un jeu bâclé… Rassurez-vous, il y a également de bons points malgré tout et on retrouve bien l’esprit de la licence.

Pour jouer à Gran Turismo, on vous propose deux modes jouables en ligne (qui est au centre du jeu) : des courses ainsi que des championnats. Cependant, si on pourrait se dire que le contenu est tout de même important, c’est en réalité plus compliqué que cela… Pour les courses compétitives, elles sont limitées à 3 par jour. En ce qui concerne les championnats, c’est trois par semaine. Même s’il y a un système de qualification qui permet d’ajouter un peu de piment et d’intérêt à ce mode, autant vous dire qu’une fois que vous avez fait quelques courses et des championnats, vous avez fait le tour. Si ces deux modes ne vous plaisent pas, vous pourrez également rejoindre ou créer des courses sur mesure (avec tous les paramètres de votre choix).

À noter que le système en ligne prend en compte un système de fair-play. Ainsi, selon vos diverses actions en ligne, vous allez jugé comme un joueur avec plus ou moins de fair-play et cela aura un réel impact. En effet, vous serez face à des joueurs comme vous. Ainsi, il y a peu de chance si vous êtes un gros bourrin, de se retrouver face à des joueurs très respectueux. On peut saluer l’équité de ce système qui fait plaisir, il faut bien l’avouer !

Un solo… un peu décevant mais avec de belles heures de jeu

Pour ce qui concerne le solo, sachez que vous aurez tout de même des petites “missions”/challenges à réaliser. Elles vous permettront alors de gagner des niveaux mais également de débloquer quelques véhicules. Que cela soit clair, une fois que vous en avez fait 20, vous avez à peu près fait le tour et on s’ennuie rapidement. Sauf si vous êtes un fan d’arcade et que vous souhaitez obtenir l’or sur tous les défis, mais l’ennui prendra rapidement le dessus… C’est d’ailleurs ce qui m’a bloqué dans le test de ce jeu. Je faisais de petites sessions car je n’arrivais pas à accrocher. Je ne parle même pas des temps de chargement avant chaque défi… C’est interminable et bien chiant.

Ensuite, si vous souhaitez faire des courses de façon occasionnelle, sachez que cela est possible. Vous pouvez tout à fait lancer quelques tours de piste contre l’ordinateur juste pour le fun. Il est cependant évident qu’on ne fait pas cela pendant des heures. De plus, on à l’impression de ne pas avancer dans ce cas et c’est frustrant. J’ai pour ma part passé tout de même plusieurs longues heures sur le titre et je n’ai quasiment pas progressé… Alors oui, je suis peut-être mauvais mais tout de même ! 😂

Pour ce qui concerne le plaisir de jeu, il faut être honnête et dire que c’est un vrai bonheur que de prendre le volant de ces bolides ! La conduite est efficace et en même temps très précise. Il faut alors bien jauger chaque virage, son accélération mais également le freinage afin de pouvoir réussir à se glisser au moins dans les 3 premiers de chaque course. Le réalisme de la simulation est donc remarquable et c’est un vrai plus.

Que vaut Gran Turismo en réalité virtuelle ?

J’ai décidé d’orienter ce test vers la réalité virtuelle et la compatibilité avec le PlayStation VR. Vous le savez, je joue beaucoup au PlayStation VR et j’ai la chance d’avoir pu tester de nombreux jeux (plus de 60 à l’heure actuelle). Bien souvent, je suis plutôt critique sur l’aspect graphique de certains titres et pour comparer ce Gran Turismo Sport, je n’ai pour l’heure que pu tester la simulation DriveClub VR. Cependant, si DriveClub était décevant graphiquement, ce n’est hélas pas plus glorieux pour son grand frère…

Déjà, graphiquement c’est pixélisé. On perd tout le côté immersion car j’ai eu du mal à me sentir réellement dans la voiture. Évidemment, si vous ajoutez des pédales et un volant, ça change déjà beaucoup  la donne mais ça reste compliqué de se sentir immergé dans un univers si celui-ci est graphiquement défaillant. Je reprochais déjà cela à DriveClub VR et là, c’est sensiblement la même chose. Cependant, contrairement à DriveClub je n’ai pas ressenti la moindre sensation de motion sickness et cela même après plusieurs tours de piste… Notons juste en clair que l’aliasing a tout simplement massacré l’immersion.

Au niveau du contenu, c’est ce qu’on pourrait appeler du foutage de gueule. Rien de plus. Le mode VR ne propose que de faire des courses contre un seul autre concurrent. En clair, c’est du 1 VS 1. Rien de plus. Alors oui il y a de nombreux circuits mais on fait le tour très vite… Si vous êtes un minimum bon, en 40 secondes vous êtes passé devant votre concurrent et celui-ci ne vous rattrapera pas jusqu’à la fin. On dirait plus qu’on est là face à un contre-la-montre et c’est bien dommage. Pour être honnête avec vous j’ai juste l’impression que comme c’est une grosse exclusivité PlayStation, ils se sont dit “On va intégrer un mode pour le PlayStation VR”… mais ça a été fait trop rapidement ou à contre coeur. C’est dommage. Il vaut mieux parfois ne rien faire que proposer une expérience qui ne laissera pas de bons souvenirs. Après, j’ai conscience des limites de la PlayStation 4 d’un point de vue technique aussi pour la VR et là, ça se ressent tout particulièrement.

Vous l’aurez compris, ce Gran Turismo est une plutôt bon par son côté arcade et en ligne, mais beaucoup moins pour son mode en réalité virtuelle. Cependant, même si les sensations sont au rendez-vous il est bon de préciser que le contenu du jeu est moins important que ce que peut proposer la concurrence et c’est un poil décevant quand on connait les années de développement du titre. Si vous êtes fan de la licence, vous ne devriez cependant pas être déçu, on retrouve les mécaniques et réflexes de la licence. Mention spéciale cependant du côté technique avec un jeu que j’ai trouvé plutôt beau (sans PS VR…).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>