Mario et Nintendo, je voulais vous dire : Merci pour ce moment.

Vous avez déjà lu de nombreux tests sur Super Mario Odyssey. Je vais être honnête : non, je n’ai pas envie de vous donner mon avis. Je l’ai déjà fait sur Twitter et je ne suis même pas certain que cela vous intéresse ici. Aujourd’hui, je vais vous parler de la licence et surtout des émotions que j’ai ressenti avec ce dernier opus. Pour être honnête : cela faisait longtemps que je n’avais pas autant pris plaisir à jouer et je me suis rendu compte que cela permettait de faire remonter de beaux souvenirs du passé…

Un jeu, c’est plus qu’un simple divertissement. C’est une oeuvre d’art qui vous fait alors ressentir une tonne de sensations. Les jeux vidéo pour ma part, c’est une histoire de famille depuis que je suis tout petit. Je jouais avec mes parents à l’époque, ils m’ont donné le goût de cette passion. Forcément, le jeu familial par excellence, c’était alors Mario. Ah, Mario… De nombreuses heures sur NES et Nintendo 64 avec mon père et ma mère et des musiques qui me rappellent presque mon quotidien de gamin ! De bons moments où forcément, il y avait du partage et du rire. Ces moments pendant lesquels on retient plus que juste le scénario du jeu, ces moments qui, quand vous y repensez vous rendent nostalgique. Tout ça, c’est pour moi dans ma tête, directement lié à la célèbre licence de Nintendo.

J’étais tout petit mais je jouais déjà à Super Mario Bros. Mon père me montrait tous les passages secrets qu’il connaissait, il essayait de terminer le jeu le plus rapidement possible. De mon côté, j’essayais de tout retenir pour juste pouvoir refaire la même chose derrière. Avec ma mère, c’était plus Super Mario 64. Un jeu en 3D qui me paraissait fou à l’époque et sur lequel je ne compte même plus le nombre d’heures à essayer de chercher les dernières étoiles. J’étais tout petit et pourtant, quand je réfléchis, les plus lointains souvenirs que je peux avoir durant mon enfance, ce sont certains de ces moments là. Accompagné de mes frères également, quelques années plus tard je jouais à la Gameboy et on se faisait des combats Pokémon avec le fameux câble LINK. Bref, en fait, Nintendo et de façon plus importante Mario a bercé mon enfance.

Quand je joue à Mario, oui je m’amuse. Cependant, c’est une toute autre chose encore que de ressentir des émotions. Oui, Mario n’est pas un jeu qui va vous faire pleurer ou vous émouvoir (sauf si vous êtes très sensible à l’enlèvement de la Princesse Peach…). Sauf que quand j’entends une musique, que je vois certains personnages ou décors, forcément je rattache ça à du bon temps passé et un peu de nostalgie s’installe alors. C’est aussi ça la force des jeux vidéo : pouvoir parler à chacun de façon parfois intime.

Cet article, je l’écris parce que cette émotion que j’ai pu ressentir avec Mario Odyssey, j’ai envie de vous la partager mais également parce que je ne l’avais pas ressenti depuis Super Mario Sunshine sur un titre de la licence. Sunshine était d’ailleurs également un titre qui m’a marqué car j’ai pu regarder mon frère y jouer (la Gamecube était à lui, hélas…) et y passer après de nombreuses heures également.

Alors oui, Super Mario Odyssey est probablement le meilleur jeu de 2017 mais bien au delà de ça, c’est avant tout un jeu d’une licence sur laquelle, dès que j’écoute la bande originale ou bien que je vois des éléments du jeu; je repense à de nombreux bons et beaux moments. C’est rare les jeux qui me font voyager dans des souvenirs personnels, sauf que pour la première fois depuis très longtemps, c’est le sentiment que j’ai eu avec ce dernier titre. Alors s’il te plait Mario : ne change pas et garde cette magie qui t’entoure.

Enfin, je voudrais aussi dire juste merci à mes parents d’avoir été si ouverts d’esprit envers les jeux vidéo, car rien ne m’énerve plus (encore aujourd’hui), que certains parents qui pensent que cela est dénudé de toute valeur, principe et que ça rend “débile” ou “con”. J’y ai parfois passé trop de temps oui, mais je ne pense pas pour autant être devenu plus con qu’une autre personne. Juste pardon d’avoir crié plus d’une fois : “Deux secondes, je sauvegarde !” pour grappiller quelques minutes de jeu avant d’aller manger… Dans tous les cas, ce que je retiens et notamment avec Mario, c’est avant tout de superbes moments partagés en famille.

Vous aimerez aussi...

1 comment

  1. 1

    Bel article, ça change ! Je partage ce genre d’émotions. Pas sur la même licence, mais je vois tout à fait de quoi tu parles. Ca fait toujours de bien de ressentir cette nostalgie.
    Même si je m’intéresse moins aux JV, il faut avouer que ce dernier opus a vraiment l’air intéressant…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>