Retour sur Dubsmash, ce phénomène qui m’insupporte.

Si vous n’avez pas passé les derniers jours dans une grotte, vous avez très probablement entendu parler du phénomène qui a conquis en quelques jours seulement, le web tout entier : Dubsmash. Derrière ce nom, se cache en réalité une application mobile au concept très simple. Celle-ci permet alors à ses utilisateurs de s’enregistrer sur des chansons ou bien sur des paroles/bruitages célèbres en faisant un “playback“. On peut alors voir apparaitre ces courtes vidéos un peu partout, sur Twitter, Instagram, Facebook, Vine… Bref, c’est l’invasion. Moi, au départ, j’ai trouvé ça sympathique honnêtement. Mais là, ce n’est clairement plus possible, stoppons ce massacre. Quoi que, visiblement, cela commence déjà à redescendre… L’application est très très vite montée aux sommets, et je pense qu’elle va mettre aussi peu de temps à redescendre. Petit retour sur “Dubsmash”.

D’où vient l’application ?

L’application rencontre un succès plutôt fou, surtout en Europe. Cela parait normal quand on sait qu’elle est tout simplement d’origine… allemande. Ce sont Jonas Druppel, Roland Grenke ainsi que Daniel Taschik, qui ont créé Dubmash. L’application a ensuite été mise en ligne pour Android et iOS le 18 novembre 2014. À la base, l’appli se veut être une application de messagerie vidéo. Ceci dit, pour moi, elle est bien plus qu’une simple application de messagerie, dans le sens où, les vidéos sont ensuite exportables vers n’importe quel réseau social (Facebook, WhatsApp,…) ou bien enregistrée directement sur la mémoire du téléphone (et donc ensuite, elles peuvent être postées sur Instagram, Vine,…). On est pas là dans un simple échange de messages vidéos. C’est plus un outil de création en réalité. Il faut de plus préciser que comme elle est simple à utiliser, à l’image de son concept en fait, cela aide fortement au succès de cette dernière.

DubsmashVidéoPresentation

Image extraite de la vidéo de présentation officielle de l’application.

Pourquoi fonctionne t-elle si bien ?

Avant d’atterrir dans le top des applications les plus téléchargées sur le Play Store et l’App Store, il faut savoir que l’application fonctionnait déjà plutôt bien depuis quelques jours en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne. L’application réussi de plus à avoir une base de données plutôt incroyable, avec de nombreuses citations/chansons/bruitages connus, ce qui forcément, parle aux utilisateurs et les entraine à enregistrer leurs propres vidéos. De plus, si ils ne trouvent pas leur bonheur, ils peuvent eux même rajouter leurs propres fichiers audios. À l’heure où je rédige ces quelques lignes, rien que sous Android, l’application a été téléchargée plus de 5 millions de fois ! Et bien évidemment, ce chiffre ne prend pas en compte les utilisateurs d’iOS. Si ce chiffre est aussi important, c’est “normal”. Car en effet, cela ne choque peut-être pas au premier coup d’oeil, mais, sur toutes les vidéos enregistrées, l’application affiche “Dubsmash.com” en bas à droite. De ce fait, dès qu’une personne voit une vidéo, elle se rend sur le site, puis elle télécharge l’application, etc, etc. Cela permet donc à Dubsmash de se propager rapidement. À noter aussi que des célébrités ont même posté des vidéos réalisées avec l’application, de quoi faire découvrir encore une fois, à un nombre toujours plus large d’individus, le concept. On voit apparaitre des vidéos de plus en plus de bonne “qualité”, dans le sens où ensuite, elles sont montées et les plans de caméra sont même plutôt bons. Certains vont même jusqu’à utiliser une perche à Selfie pour téléphone (où va le monde… Je ne savais même pas que cela existait) ! Autre chose, l’appli se veut destinée à un public plutôt jeune, ce qui fait d’elle un petit phénomène dans les collèges et les lycées, ce qui est alors, via le bouche à oreille, un bon moyen de propagation.

Un gros problème se pose : les droits d’auteurs.

Le plus gros problème de Dubsmash réside dans son catalogue. Ils n’ont aucun droit sur tous les sons qu’ils répertorient et de ce fait, ils violent les droits d’auteur. Cela ne vous parait peut-être pas être grand chose, mais pourtant, cela pose un réel problème juridique. Autre petit souci, l’application propose à ses utilisateurs d’ajouter eux mêmes des musiques/sons. Dans ce cas, ce sont les utilisateurs, qui une fois leur vidéo diffusée, sont responsables de cette atteinte aux droits d’auteur et dans ce cas, Dubsmash décline bien évidemment tout responsabilité… L’appli se défend en disant utiliser uniquement des courts extraits et de ce fait, elle dit qu’elle n’a pas besoin de s’acquitter des droits (et elle dit en plus, que les utilsateurs créent un nouveau contenu et ne copient donc pas l’oeuvre originale)… On va dire qu’elle joue un peu avec les limites de la réglementation dans ce domaine.

DubsmashSreen ScreenshotDubsmash

Vous l’aurez donc compris, il y a fort à parier que l’application ne va pas durer dans le temps… Les ayants droits viendront réclamer très rapidement leur part du gâteau ! Car peu importe ce que disent les trois créateurs, même si ce sont des courts extraits, cela pose tout de même problème. YouTube a d’ailleurs déjà réagi et a commencé a supprimer des vidéos venant de l’application. Ceci dit, pour le moment, l’entreprise ne gagne pas d’argent. Néanmoins, les créateurs ont déjà parlé d’une futur version premium qui pourrait peut-être voir le jour… Mais encore une fois, comment gagner de l’argent avec du contenu qui légalement, ne vous appartient pas ? Sujet délicat. Enfin, il y a fort à parier que la question ne se posera pas, ce phénomène retombera aussi vite qu’il est apparu.

Je n’en peux plus.

J’ai trouvé ça drôle cinq minutes, mais là, ce n’est juste plus possible. Je tombe sur des vidéos où certains s’amusent à chanter pendant plus de 10 minutes ! Ce phénomène devient plus envahissant qu’autre chose. Une fois l’effet de surprise passé, je ne vois vraiment plus l’intérêt. Je comprends mal comment ce phénomène (car là, pour le coup, ça en est hélas, vraiment un…) peut encore réussir à fonctionner. Dans tous les cas, j’espère bientôt ne plus voir ces vidéos, tous plus inutiles les unes que les autres. D’après ce que j’observe, ça commence aussi à en agacer d’autres, ce qui est plutôt bon signe pour voir Dubsmash se casser la gueule très bientôt (oui, je ne mâche pas mes mots). Encore une application éphémère !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>