Terrace House: Aloha State, cette nouvelle saison est une déception.

Depuis des mois, je ne dis que du bien de la télé-réalité japonaise Terrace House. La saison produite par Netflix avec Fuji TV, nommée “Boys & Girls in the city” était juste géniale. Je vous avais déjà parlé de mon coup de coeur pour Terrace House dans un précédent billet. Cependant, depuis plusieurs mois, je regarde chaque semaine les nouveaux épisodes de Terrace House: Aloha State sur Netflix Japan et c’est selon moi, une toute autre histoire. Rassurez-vous, je sais qu’à l’heure où je rédige cet article, il n’y a que les 3 premières parties qui sont disponibles sur Netflix France et de ce fait, je ne vais pas vous spoiler la suite qui elle est déjà disponible au pays du soleil levant.

Tout d’abord, pour la première fois, la production a décidé de délocaliser le programme ! L’idée est très bonne sur le papier. Ainsi, terminé le Japon et direction Hawaï ! Du soleil, des plages, de quoi avoir de beaux paysages pour les plans. Puis, ce sera à peu près tout… Même si les participants doivent toujours parler japonais, on se retrouve ici avec un casting plus international. Mais un casting sans charme. À l’exception de deux ou trois personnages qui se démarquent, Aloha State n’a pas réussi (du moins pour le moment et cela en 29 épisodes. C’est terrible. Le but d’une télé-réalité, c’est de s’accrocher aux personnages et de suivre ça comme un feuilleton. Ici, rien. Rien ne se passe ! Le côté timide, mignon et attachant des japonais qui n’osaient pas aborder des sujets qui pour nous, européens paraissaient par exemple très simples était le coeur même de Terrace House. Maintenant, les gens enchainent les rendez-vous sans suite. Plus que jamais centré sur l’amour et sans moments vraiment très drôles (hormis les commentateurs, toujours aussi excellents). On se fait en clair, vraiment chier.

Netflix a rencontré, semblerait-il, un beau succès avec la saison de “Boys and Girl in the city”. La télé-réalité a été traduite dans de nombreuses langues, il parait donc normal d’avoir voulu internationaliser Aloha State. Hélas, c’est à mon sens l’erreur qu’il ne fallait pas faire. Chaque lundi, j’attends les nouveaux épisodes et je les regarde sur Netflix Japan mais sans avoir l’envie de connaitre particulièrement la suite comme j’aurais pu le faire par le passer. Ce qui était intéressant, c’était aussi de voir ces éléments culturels japonais, différents des nôtres. Avec Hawai, n’attendez rien de cela, c’est peine perdue. De plus, j’ai aussi remarqué qu’à de nombreuses reprises (plus qu’avant en tout cas), les habitants partent en dehors d’Hawaï pour leurs activités personnelles ou professionnelles. Logique me direz-vous… Sauf que du coup, y’a des épisodes ou on voit très peu d’habitants (ou bien toujours les mêmes), sans qu’il ne se passe quoi que ce soit. La maison est bien souvent pas au complet et c’est dommage. Point positif dans tout ça : la bande-son est toujours aussi excellente.

Enfin, pour la première fois on voit apparaitre de vrais codes de télé-réalité comme on peut en voir dans nos programmes français. Ainsi, terminé l’authenticité… Certaines scènes paraissent même gênantes parfois. Je ne comprends donc pas ce soudain revirement de situation alors que le programme avait tout pour plaire. Si je peux comprendre la volonté de renouvellement et de conquête internationale, je ne suis cependant pas convaincu quoi qu’il arrive du casting. Enfin, j’aurais aimé par exemple une intégration toute spéciale au fil de la saison d’un ancien membre de la saison précédente, originaire d’Hawaï et qui a marqué la série : Arman. Dommage, on ne fera que l’apercevoir…

“Terrace House a perdu presque tout ce qui faisait sa force”

En clair, Terrace House a perdu presque tout ce qui faisait sa force. À vouloir à tout prix réussir à occidentaliser le programme, Netflix s’est selon moi, tiré une balle dans le pied. J’ai bien conscience que la saison plait encore à beaucoup de monde, mais je trouve qu’on décroche beaucoup plus vite et que le casting est tout de même très faiblard et cela malgré les nombreux départs et arrivées. Bref, une partie des fans de Terrace House a débuté la traduction des premières saisons qui étaient diffusées uniquement à la télévision japonaise avant que Netflix s’occupe de la production, je vais donc regarder ces saisons, visiblement plus authentiques à la place.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>