Test : Déraciné, une belle aventure narrative en VR mais avec de trop nombreux défauts

Vous le savez, je suis un grand fan de la réalité virtuelle. C’est devenu en quelque sorte ma spécialité, je dois bien l’avouer. J’aime beaucoup tester de nouvelles expériences et j’étais donc impatient de pouvoir mettre la main sur Déraciné, un jeu en réalité virtuelle disponible sur PlayStation VR. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit tout simplement d’un titre de From Software (les papas de Dark Souls). Ce que l’on peut dire, c’est que leur expertise narrative est présente et je ne peux que tirer mon chapeau sur ce point. Pour le reste, le mot déception serait presque faible…

Ce test a été réalisée avec une version envoyée par PlayStation.

Le titre débute avec un tutoriel plutôt bien foutu pour comprendre comment fonctionne le titre. Jusqu’à là, rien d’anormal. Pour jouer à ce dernier, il faut néanmoins posséder deux PlayStation Move. Vous allez alors prendre connaissance de l’histoire par la même occasion et comprendre que vous allez jouer un esprit tout au long du jeu. Vous pourrez alors interagir avec les personnages encore en vie et vous profiterez également de quelques pouvoirs, comme le fait de pouvoir faire revenir à la vie des fleurs ou animaux morts par exemple. Vous possédez une montre pour remonter ou avancer dans le temps ainsi qu’une bague qui va vous offrir ce fameux pouvoir : stocker la vie (pour la retransmettre à quelqu’un d’autre).

Au départ, on est un peu intrigué par l’univers du titre qui, il faut l’avouer est remarquable. C’est beau et c’est un plaisir que de se balader (enfin par balader, j’entends surtout “se téléporter” pour avancer). Par ailleurs, le titre ne donne pas la nausée, ce qui est un vrai point positif même si cela est dû au choix de déplacement qui permet d’aller d’un point à un autre en un clic. Vous posséderez également un inventaire vous permettant de stocker quelques objets. En clair, rien d’incroyable sur le papier et c’est même plutôt classique.

Vous enchainerez alors des chapitres où il faudra à chaque fois aider les personnages et pour se faire, ce sont des sortes d’énigmes à résoudre qui vont se dresser face à vous. Il est alors nécessaire d’aller chercher certains éléments pour interagir avec d’autres personnages par exemple, le tout vous permettant au final d’avancer. Rien d’insurmontable, au contraire, vous allez même rapidement comprendre le fonctionnement de tout cela sans vraiment avoir besoin de tourner en rond et faire preuve d’une grande réflexion.

Du côté du scénario et de la narration : le titre est sublime. On prend plaisir à découvrir l’histoire et mention spéciale au doublage en français plutôt réussi. C’est essentiel pour un jeu VR, notamment dans le cadre d’une immersion. Au delà de ça, c’est en réalité bien creux. C’est beau, l’univers est génial, l’histoire est sympa mais avec ce titre on me promettait de jouer, pas d’être acteur d’un film interactif. Pour un prix de 30€, c’est un peu vide à mon goût, je ne vais pas vous le cacher.

En réalité, le titre est loin d’être difficile. À aucun moment on est vraiment surpris par une “énigme” ou tout autre élément et c’est bien ce qui est décevant. On avance rapidement (peut-être trop ?) et au final, un sentiment domine : l’ennui. J’ai continué pour terminer le titre dans le cadre de la réalisation de ce test mais en réalité, je me suis accroché… Fort heureusement, il ne faudra compter que 4 à 5 heures pour terminer le titre (en fonçant tout droit), de quoi ne pas non plus vous prendre toute la semaine. Les éléments de gameplay comme la montre qui permet de voyager dans le temps n’apportent en réalité pas grand chose à mon goût, d’autant que je trouve les temps de chargement un peu trop longs… Ce mélange global rend alors le jeu très moyen et gâche une expérience qui sur le papier avait l’air très intéressante. De plus sur la fin, on sent que le scénario part un peu en vrille avant de vraiment se recentrer sur un final intéressant. Sans vouloir vous spoiler, on est finalement un peu perdu et on ne comprend pas tout, ce qui est là encore bien dommage de perdre le fil lors de la dernière heure de jeu…

“Les trop nombreux défauts de Déraciné laissent un goût amer à cette aventure”

Vous l’aurez compris, je ne peux pas dire que j’ai été totalement conquis par Déraciné. Il s’agit même d’une déception pour être honnête. Le jeu n’est pas mauvais, puisque le scénario (la narration notamment) ainsi que l’univers autour du titre est remarquable mais les trop nombreux défauts de Déraciné laissent un goût amer à cette aventure en réalité virtuelle… C’est un titre qui pour moi n’aurait même pas eu besoin d’être proposé en VR car cela n’apporte rien. Même si je dois saluer le travail sur ce titre, j’espère que le prochain essai avec cette technologie sera plus réussi pour l’équipe de From Software.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>