Bilan : Paris Games Week 2015, du bon et du moins bon…

Il y a quelques jours, j’étais à la Paris Games Week 2015. Je suis resté au total pendant quatre jours sur le salon, de quoi vous donner mon avis plus complet sur l’évènement. Avant tout, il faut tout de même dire que cette édition 2015 était un peu particulière, car pour la première fois, il y a eu un véritable impact international du fait de la conférence de PlayStation qui s’est déroulée à la défense et à laquelle j’ai pu assister. Néanmoins, je dois être honnête en vous disant qu’il y a encore pas mal de choses à améliorer si le salon veut prendre de l’ampleur… Après m’être rendu pour la première fois à la Gamescom cet été, c’est vrai que j’ai trouvé la Paris Games Week un peu fade (mais ne comparons pas l’incomparable… !).

J’ai découvert le salon lors de la soirée presse de mardi. Ce que je peux dire, c’est que j’ai trouvé que Nintendo et PlayStation avaient tous les deux, de très beaux stands ! PlayStation remporte forcément la bataille, car en plus d’un très bel environnement global proposé aux joueurs, c’est pour moi l’espace où il y avait les jeux les plus intéressants. Les joueurs ont visiblement aussi accroché, car il faut bien avouer que c’est là où il y avait le plus de monde en permanence ! Bon, le PlayStation VR a aidé, c’est certain… De plus, il est bon de noter que pour la première fois, Uncharted 4 était jouable pour le grand public, un vrai plus quand on connait le potentiel de la licence.

PlayStationPGW

Mais, il y a forcément d’autres stands qui m’ont marqué, comme celui de Nadeo avec Trackamania Turbo en réalité virtuelle. En effet, deux sièges robotisés étaient présentés devant le public, avec la possibilité pour certains joueurs de pouvoir grimper dessus et de ressentir des sensations de courses assez folles une fois assis, car le dispositif était couplé à un Oculus Rift pour une immersion totale. Cela a forcément attiré pas mal de monde à chaque fois, d’autant que c’était plutôt bien placé, car juste à côté de la scène de l’ESWC qui faisait le plein toute la journée. Vous pouvez d’ailleurs voir mon passage sur la vidéo postée sur Instagram ci-dessous.

Un gros point noir persiste : le salon est surpeuplé, ce qui entraine des heures et des heures de queue. Il faut aussi dire qu’il n’est pas forcément très grand et que par conséquent, cela peut poser problème dès lors que l’on veut tester un jeu (car j’ai eu l’impression que tout le monde était au même endroit à chaque fois). C’est bien dommage… Heureusement et j’en ai conscience, j’ai pu grâce à mon badge blogueur (et des rendez-vous), griller certaines files pour profiter du salon, mais il faudrait absolument essayer d’améliorer ce point. Je me mets à la place du visiteur qui a payé sa place et qui au final va poser ses mains 5 minutes sur une manette dans la journée… Pas cool ! Après, difficile d’améliorer ce point, j’en ai conscience (mais plus il y aura d’espace proposé au public, plus on pourra circuler au moins correctement dans les allées).

XboxOnePGW

Pour ce qui est de la seconde partie du salon (Paris Games Week Junior et jeux “Made in France”), je dois avouer que j’ai été très agréablement surpris. En effet, cette partie là de la Paris Games Week était beaucoup plus agréable à parcourir et il y avait moins de monde. L’occasion pour tous, de pouvoir discuter directement avec certains développeurs passionnés, qui étaient présents sur place pour présenter leurs jeux au grand public. Il y avait dans ce cas des petites perles, comme par exemple Shiness qui a été un réel coup de coeur ! Justement, en parlant de Shiness, je dois avouer aussi avoir beaucoup apprécié l’espace Game Connection qui est en réalité le côté “pro” de la Paris Games Week, fermé au public. En effet, on avait la possibilité de prendre des rendez-vous avec des éditeurs et j’ai pu ainsi découvrir quelques jeux plus en détails et surtout faire de belles rencontres. C’est d’ailleurs là que nous avons pu rencontrer le directeur d’Enigami (studio français à l’origine de Shiness) nommé Hazem, qui nous a parlé avec tellement de passion de son jeu, que nous n’avons pu qu’apprécier ce moment d’échange. Puis, c’est le lendemain que j’ai testé le titre et c’est certainement mon plus gros coup de coeur du salon avec le HTC Vive ! J’avais en effet pris unrendez-vous avez HTC afin de tester le casque, ce que j’ai pu faire pendant la soirée presse. C’était assez impressionnant et c’est tout simplement la meilleure expérience de réalité virtuelle que j’ai pu tester jusqu’à aujourd’hui, mais je vais y revenir très prochainement dans un article spécialement dédié au casque.

J’ai aussi plus globalement pu tester quelques jeux comme Battleborn (que j’ai trouvé très mauvais, grosse déception…) ou bien encore Let’s Sing 2015 avec l’équipe d’Indigo Buzz (et on a bien rigolé !). J’ai aussi pu essayer les équipements de Thrustmaster et ça a été une belle surprise. Bien que pas donné au niveau du prix, j’ai été agréablement surpris par les sensations offertes par ces équipements (pédales/volants) dans des jeux de course. Enfin, dernier coup de coeur : l’Eye Tracking de MSI. Caché dans un coin de son stand, MSI proposait de découvrir sa technologie assez bluffante, qui après un petit calibrage, permettait de jouer… avec son regard. Par exemple, sur Assassin’s Creed, nous pouvions contrôler la caméra du jeu simplement en regardant à droite ou à gauche et j’ai trouvé cela très précis. Vraiment une belle surprise, même si je pense que cela est encore limité et que ça ne débarquera pas pour tous dès demain…

ON M'A MÊME AGGRESSÉ ! ?

ON M’A MÊME AGGRESSÉ ! ?

Puis, qui dit évènement se déroulant en France dit forcément… rencontres ! J’ai été alors très content de pouvoir rencontrer pas mal de monde et notamment quelques blogueurs (dont je ne vais pas citer les noms, si j’en oublie ce serait malheureux… ?) et Community Managers de certaines marques. C’est typiquement lors de ces salons que c’est le bon moment pour faire le lien entre le web et la réalité ! Et  c’est toujours sympathique de mettre des visages sur des pseudos.

Finalement, pour être honnête avec vous, je me suis bien amusé à cette Paris Games Week et ça reste un bel évènement pour de nombreux joueurs en France (comme un bel évènement tout court, pour le jeu vidéo). Après, il faut avouer qu’il y a de nombreuses choses à améliorer… J’ai trouvé que certains exposants ne s’investissent peut-être pas assez dans le salon, alors que les visiteurs sont nombreux. Par exemple, où était Bethesda alors que Fallout 4 va bientôt sortir ? Il faut dire que l’affluence est telle, qu’au final les gens font 5 ou 6 heures de queue pour tester 5 minutes un jeu… C’est fou de tout de même. Néanmoins, il y a de bonnes choses comme la Game Connection et ça, c’est clairement un avantage non négligeable pour Paris, afin de voir l’évènement se développer de plus en plus dans les années à venir (et peut-être même à l’échelle européenne ou internationale). Puis, certaines marques comme PlayStation ont vraiment tout fait pour animer leur stand et ça, ça ne peut être que salué !

Vous aimerez aussi...

1 comment

  1. 1

    J’y suis allé et j’ai su le lendemain qu’il y avait une partie Francaise.
    Et je suis pas le seul à l’avoir loupé ce coin la.

    Pour les files d’attentes ya des moyens très très simple de les réduires : vendre moins de billets, mettre en place des rdv, et foutre autre chose que des boutiques et des jeux à tester pour le public, parce que forcément la seule chose à faire sur place c’est la queue, ya zéro options en plus…

    Big up au HTC vive aussi pour ma part, incroyable truc

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>