Édito #4 : Gamescom 2016, j’arrive ! | Août 2016

Oups. Oui, il n’y a pas eu d’édito le mois dernier. Désolé. Enfin c’est pas grave de toute façon, j’étais en vacances alors je me suis un peu déconnecté d’internet pendant quelques jours ce qui a engendré une tonne de retard sur à peu près tous mes articles prévus. Pour être très honnête, je n’aurais de toute façon pas eu grand chose à vous dire à part que j’ai eu un coup de coeur pour la série Stanger Things sur Netflix…

Stranger Things <3 

Puisque j’en parle, je vais donc continuer. Oui, j’ai regardé la dernière série de Netflix : Stranger Things. PUTAIN CE QUE C’EST COOL. Je n’aurais pas d’autres mots. J’ai été accroché du début à la fin à l’intrigue et je tiens particulièrement à souligner la bande-son qui est pour le coup juste folle. Pour vous la faire simple sur l’intrigue, je vais reprendre celle du site de Netflix. Rien que ça car oui, j’ai la flemme de vous raconter l’histoire, qui peut il faut l’avouer, être un peu complexe au premier abord (alors qu’il n’en est rien), donc voici le synopsis du premier épisode :

“Tandis qu’il rentre chez lui, le jeune Will est témoin d’une scène terrifiante. Non loin de là, un sinistre secret hante les sous-sols d’un laboratiore de gouvernement.”

La bonne nouvelle c’est que Netflix bosserait d’ailleurs déjà sur une seconde saison ! Puis, comme je suis gentil, je vais même vous mettre la bande-annonce (gros effort de coller une URL de YouTube, oui, oui…) :

Les vacances de l’enfer…

Le mois précédent ça a aussi été l’occasion de prendre des vacances pour moi. Direction le soleil (mais pas trop loin tout de même) et plus précisément à Malaga en Espagne. Seulement, tout ne s’est pas passé comme prévu et je dois bien avouer que le voyage s’est un peu transformé en un véritable cauchemar. Tout d’abord, la veille de notre départ, on reçoit un mail de la compagnie Ryanair nous annonçant que notre vol Paris > Malaga est annulé. J’appelle donc le service client afin de savoir si on peut échanger de vol. On me raccroche alors quatre fois de suite au nez, rien que ça… Autant vous dire qu’à ce moment là, j’étais un peu énervé. J’arrive enfin à joindre quelqu’un au service client. J’ai d’ailleurs eu la chance de tomber sur quelqu’un de très sympa et compréhensive. Je demande alors un échange de billet puis on me répond que le prochain vol part dans une semaine (évidemment j’aurais été de retour donc inutile, d’autant que le vol de retour avait déjà été réservé). Après négociation, on nous trouve un Paris > Barcelone mais pas pour le même jour. On me dit gentiment au téléphone que c’est ensuite à moi de trouver un moyen de faire Barcelone > Malaga. On me précise néanmoins au téléphone que je serai remboursé par la compagnie en envoyant simplement la facture de cette correspondance. Je réserve donc mon vol pour Barcelone > Malaga pour deux. Je re-contacte Ryanair qui m’indique alors qu’ils ne rembourseront pas la facture car le vol n’est pas effectué par leur compagnie. Le plus drôle ? Normal, Ryanair ne fait pas ce vol. On aurait donc été incapable de pouvoir prendre un vol chez eux… Boom, 244€ de billets imprévus dès le départ, de quoi bien commencer les vacances. Mais si seulement c’était le seul problème, ça irait. On décolle et arrive donc à Barcelone. Une fois sur place, on refait la queue pour enregistrer nos bagages et on nous indique alors à ce moment là que la correspondance aurait du retard. Youpi, on était déjà plus à ça près, d’autant que sur place le logement était réservé et qu’on ne serait pas remboursé d’une nouvelle nuit non passé dans celui-ci. Bref, on décolle finalement pour arriver à Malaga (avec du retard) où nos quelques jours de vacances se sont très bien passés. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié la ville ! Seul petit bémol à préciser, notre valise est arrivée à Malaga… cassée. Jusqu’au bout on se dit qu’on est maudit.

Sinon, c'était sympa et il a fait beau toute la semaine...

Sinon, c’était sympa et il a fait beau toute la semaine…

La fin de semaine arrive et nous faisons nos bagages pour repartir afin de faire Malaga > Paris Orly. Notre vol était prévu à 20h30. Dès 15h, je reçois un SMS de la compagne Vueling qui nous indique que notre vol sera retardé, mais nous n’avons pas plus d’informations… On nous indique qu’il faudra se rendre à l’heure prévue à l’aéroport. Ce qu’on a donc fait…. Mais quelle surprise avons-nous eu en arrivant devant les comptoirs pour enregistrer les bagages ? Des dizaines et dizaines de personnes qui faisaient déjà la queue… On apprend alors que tous les vols pour Malaga > Paris de Vueling ont été annulés depuis ce matin et que de nombreuses personnes attendent donc de voir si elles pourront réussir à avoir quelques places dans notre avion. À ce moment là, aucune idée au sujet du fait que notre avion allait décoller, nous n’étions certain de rien. Bref, on télécharge l’application Vueling et on voit dessus que les horaires du vol ne cessent de prendre 10 minutes de retard régulièrement. Inutile de préciser qu’il n’y avait rien d’indiqué sur les panneaux de l’aéroport. On enregistre donc nos bagages et on patiente… Après de nombreux rebondissements et des horaires affichés plus farfelus les uns que les autres (qui changaient surtout toutes les 10 min), on nous indique que notre vol arrivera avec 2h50 de retard (pour information, on peut réclamer une indemnisation à partir de 3 heures). Mais que par contre, on ne pourra atterrir à Orly car l’aéroport sera fermé à cause de l’heure tardive de décollage. On arrivera donc à Charles de Gaulle. Génial, c’est juste à l’autre bout… On embarque enfin, mais le calvaire n’est pas terminé. On voit alors les hôtesses qui comptent plusieurs fois les passagers. On nous fait une annonce en anglais nous indiquant que sept bagages supplémentaires ont été mis dans l’avion mais que ces derniers ne correspondent à aucun des passagers sur ce vol… On vous laisse donc imaginer le temps qu’il a fallu pour tout ressortir et faire le tri. Finalement, on a décollé avec bien plus que 3 heures de retard. Je vous épargnerai d’autres petits problèmes, comme le malaise de mon voisin dans l’avion, parce que je vais pas m’étendre plus que ça sur ces vacances horribles d’un point de vue transport. La poisse, tout simplement.

Avec tous ces problèmes, j’ai donc ouvert des dossiers sur le site WeClaim. C’est une plateforme qui permet de régler des conflits gratuitement avec l’aide d’un avocat. Une partie spéciale dédiée aux problèmes d’avion est d’ailleurs disponible sur leur site. En échange de cela, sur la somme totale gagnée (plutôt payée par la compagnie aérienne en réalité), WeClaim gardera jusqu’à 25% afin de se rémunérer mais également de reverser une partie à l’avocat chargé du dossier. À l’heure où je rédige ces quelques lignes, le dossier retour de Vueling a été validé et accepté par la compagnie. C’est à dire que la compagnie a bien souhaité nous indemnisé pour le préjudice que nous avons eu et c’est un vrai soulagement (car cela pourra au moins nous rembourser les billets non prévus au départ pour Barcelone > Malaga). Évidemment, inutile de préciser que de notre côté, on nous disait juste qu’on nous rembourserait nos billets (les billets retours étaient à 49€, avec un bagage donc bon, ce n’était rien…). En clair : sans passer par WeClaim les compagnies n’auraient presque rien remboursé. Il faut donc forcément une mise en demeure d’un avocat pour se faire indemniser… et je n’avais pas les moyens de m’en payer un juste pour ça. Pour ce qui concerne Ryanair, un dossier a également été ouvert et l’indemnisation demandée est plus élevée que celle pour le retour. Actuellement, la compagnie n’a toujours pas répondu à la mise en demeure mais WeClaim m’a annoncé que cela était tout à fait normal car elle prenait plus de temps que d’autres à répondre. Évidemment, si Ryanair ne répond pas, cela pourra aller jusqu’au tribunal… Quoi qu’il en soit, je ne peux que remercier la plateforme WeClaim qui a clairement sauvé mes vacances, car au retour ça ne remonte pas le moral !

Gamescom 2016 : J’y serai !

EntreeSud-Gamescom

 

Comme l’année dernière, je vais une nouvelle fois à la Gamescom cette année ! Je dois bien l’avouer, l’année dernière avait été très sympa et c’est donc avec plaisir que j’ai souhaité renouveler l’expérience. Néanmoins, cette année risque d’être un peu spéciale. En effet, là où précédemment nous nous étions rendu là bas à trois pour Indigo Buzz (mon second site internet pour ceux qui ne le savent pas) et mon blog, nous nous rendons cette année à sept à Cologne ! Rien que ça… L’année passée, ce qui nous avait manqué c’était avant tout du temps et du monde pour nous aider à rédiger des articles et faire des vidéos (on avait aussi voulu profiter, il faut l’avouer). Nous avions lancé l’été dernier la chaine YouTube d’IndigoBuzz mais hélas on a eu un peu de mal à y intégrer un contenu de qualité qui soit alors régulier. C’est pour cela que cette année, nous avons mis les bouchées doubles avec des personnes qui s’occuperont uniquement des vidéos pendant que d’autres rédigeront les articles. Pour réussir à voir le plus de jeux possible, nous avons également pris des rendez-vous avec les éditeurs et certains développeurs indépendant (que je n’oublie pas, c’était d’ailleurs les meilleurs rendez-vous l’année dernière) ! Nous allons ainsi essayer de vous faire partager l’évènement de la manière la plus fidèle, complète mais également fun possible (sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et probablement Periscope). On réfléchit actuellement à des formats adaptés pour nos vidéos, pas juste des reportages « traditionnels ».  Nous vous parlerons donc de gros jeux, de plus petits mais également de réalité virtuelle. L’année dernière on en avait déjà beaucoup entendu parler (j’avais d’ailleurs testé pour la première fois le PlayStation VR), mais cette année semble encore plus folle ! Bref, rendez-vous à partir du 15 août sur les réseaux sociaux pour découvrir tout cela, mais ça risque d’être intense vu la densité de notre planning…

Oui, je rédige moins ces dernières semaines…

Enfin, je voudrais terminer sur un point qui concerne un peu mon inactivité ces derniers jours sur mon blog. En effet, il y a toujours une période chaque année où l’envie de profiter du beau temps et de l’été passe par dessus ma passion pour le blogging. Cela fait sept années que je fais la même chose et même si j’apprécie cela toujours autant que le premier jour (voir plus), j’ai plus que jamais besoin d’avoir des périodes où je ne poste rien, voir presque où je me déconnecte. Oui je peux vous faire des déballages, des articles rédigés rapidement. Mais non, je ne veux pas, ça ne me ressemble pas. J’ai jeté de nombreux articles car je n’étais pas satisfait de leur contenu et je ne veux pas à tout prix publier pour me fixer un nombre d’articles précis. C’est pour cette raison qu’il y a moins d’articles actuellement. Je pense que si je prends autant de plaisir à écrire, c’est justement parce que selon moins je n’ai plus aucun contrainte. De plus, je précise aussi qu’évidemment ce n’est pas mon métier et qu’à côté je fais autre chose. Alors forcément, les aléas de la vie font que parfois tout tombe au même moment. Je déménage d’ailleurs sur Bordeaux début septembre, ce qui engendra peut-être également quelques perturbations… Néanmoins, j’essaye de rester actif sur Twitter où vous pouvez d’ailleurs me suivre quotidiennement, c’est par ici : @gronemocom !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>