Comment transférer son nom de domaine de blog sans encombre ?

Il y a quelques jours encore, j’ai aidé l’ami Cyril du blog Electrostreet dans le transfert de son blog WordPress d’un hébergeur A vers un hébergeur B. Bien souvent, cela se déroule sans souci et se fait de manière assez rapide. Cependant, j’ai noté que beaucoup de blogueurs ne savent pas comment faire ou du moins n’osent pas trop mettre les mains dans le cambouis ! Durant ces presque 8 années de blogging derrière moi, j’ai été confronté à de nombreux transferts… Pour donner un exemple, j’ai changé pas moins de 4 fois d’hébergeurs rien que pour ce blog (sans compter les transferts d’autres sites pour lesquels j’ai bossé). Grâce à ces expériences, j’espère donc pouvoir vous rassurer dans cette démarche de transfert de blog.

Tout d’abord, qui dit transfert dit forcément arrivée chez un nouvel hébergeur web. Ainsi, une fois le choix fait, il va falloir déverrouiller votre nom de domaine afin de pouvoir le transférer. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de vous connecter sur votre panel d’administration chez votre hébergeur actuel et en cherchant un peu, vous devriez pouvoir trouver votre bonheur. Une fois le nom de domaine déverrouillé (si vous n’y arrivez pas, n’hésitez pas à contacter le service client de votre hébergeur), il faut alors récupérer un code de transfert (aussi appelé code AUTH/Info). Veillez à bien noter votre code, sans lui, le transfert sera impossible. Lorsque vous choisissez votre nouvel hébergement et que vous indiquez que vous souhaitez transférer un nom de domaine, comme le propose certains services tel que 1and1, vous pourrez cocher “Transfert du domaine”, on vous demandera alors ce fameux code (qui permet de vérifier que vous êtes bien le bon propriétaire, afin qu’on ne vous pique pas le nom de domaine).

Globalement, peu importe l’extension de votre domaine, un transfert se passe toujours de la même façon !

Une fois que tout cela est fait, préparez vous à recevoir plusieurs mails pour valider le transfert. En théorie, ça devrait ensuite aller suffisamment vite (maximum sous 5j mais souvent sous quelques heures). Dès ce moment là, votre timing est compté pour pouvoir réinstaller sur votre nouvel hébergement votre installation de WordPress. Pour cela, il existe plusieurs possibilités : utiliser des plugins automatiques, exporter puis importer la base de données via PhpMyAdmin ou bien utiliser l’outil d’exportation et d’importation des données de WordPress. Libre à vous de faire ce que vous souhaitez, de mon côté je vous conseille cet article qui vous expliquera chaque étape une par une via PhpMyAdmin. Enfin, n’oubliez pas évidemment de transférer tout le contenu de votre FTP… Sans quoi, votre site aura bien du mal à tourner.

Dès lors que votre installation est opérationnelle, il ne vous reste plus qu’à modifier le fichier wp-config.php avec les nouveaux identifiants de la base de données (c’est mieux pour éviter des erreurs de connexion…). Ensuite, si vous avez tout bien fait, le transfert devrait s’effectuer normalement et automatiquement (à condition d’avoir bien tout validé et pensez notamment à regarder vos mails comme je vous l’ai précisé). Si lorsque le transfère est effectif, vous vous rendez compte qu’il y a une erreur WordPress et que votre blog n’est pas accessible : pas de panique ! Selon l’erreur, il y a toujours une solution. Dites vous aussi que quoi qu’il arrive, si vous avez fait une bonne sauvegarde de votre base de données et de vos fichiers, vous avez tout ce qu’il faut pour une restauration d’urgence.

Schéma de la procédure de transfert d’un nom de domaine selon Gandi.

En clair, le transfère d’un nom de domaine se déroule généralement rapidement et sans encombre. Le seul cas où ça peut être plus compliqué (et ça m’est arrivé), c’est quand l’hébergeur d’où vous partez, bloque volontairement le transfère afin de tenter de vous garder chez lui comme client. Premièrement, ce n’est pas fair-play et deuxièmement, il n’a surtout pas le droit. Ce n’est pas légal. Dans ce cas extrême, ne vous laissez pas faire et n’hésitez pas à harceler le service client. En tout cas, même des années après, le blogging reste une passion malgré de nombreux soucis rencontrés au fil de ces dernières années (peu importe les hébergeurs !). Par ailleurs, si vous avez des questions sur la procédure globale, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires, j’y répondrai avec plaisir !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>