Bientôt 10 ans de blogging : Et après ?

Il y a bientôt 10 ans, j’étais dans ma chambre à écrire mon premier article de blog. Si on m’avait dit que le blogging allait devenir mon job à plein temps, que j’allais partir à l’étranger, passer une année au Japon et vivre des choses folles… Quelle claque. Cet article personnel, si je fais le choix de le poster  sur ce blog, c’est tout simplement parce que c’est le plus ancien que je possède encore actuellement. J’ai 10 blogs aujourd’hui, sauf que celui-ci reste encore le plus marquant pour moi et c’était donc pour moi le lieu idéal.

10 ans après, où j’en suis ?

Aujourd’hui je me suis posé la question : “il y a 10 ans, je ne me voyais pas ici… alors dans 10 ans maintenant, où je me vois ?”. Je ne sais même pas répondre car rien que pour demain, je ne sais pas ce que je vais faire. C’est fou et en même temps, c’est vrai. Cette vie que je mène actuellement elle me ressemble. C’est encore celle d’un gamin qui fonce sans réfléchir et parfois de façon un peu inconsciente vers de nouvelles aventures. Il est évident que si j’étais pas tombé dans le blogging par hasard comme je le raconte dans mon livre “Petit blogueur deviendra grand”, je n’aurais pas pu être là aujourd’hui. Ceci dit, 10 ans c’est long. Quand un passe temps devient une passion et que votre passion devient votre métier, qu’en reste t-il derrière après tout ce temps ? Ce questionnement va finalement rejoindre mon article d’il y a quelques semaines où je parlais de l’avenir de ce blog en particulier.

La vie sous les tropiques avec un sac à dos, c’est peut-être pas fait pour moi en fait…

C’est une question légitime. Je passe beaucoup de temps derrière mon ordinateur. Si je reçois des messages adorables, parfois encourageants, on a pas toujours le sentiment d’être utile. Être utile pour moi, c’est ma motivation quotidienne. J’ai besoin de faire quelque chose qui ait du sens. Si ce sens je l’ai trouvé aujourd’hui dans mes rencontres quotidiennes en voyageant au pays du soleil levant et en pouvant aider certains internautes dans les informations qu’ils recherchent avec mes blogs, je cherche plus de liens sociaux quotidiens.

Alors oui, dans 10 ans je ne pense pas que je vais être encore derrière mon ordinateur à écrire des articles. Depuis peu, je me suis ouvert également à un autre exercice : écrire pour les autres. Jamais auparavant je n’avais vraiment fait ça. J’écrivais de temps en temps pour des clients et des sites internet mais ce n’était pas devenu une vraie activité rémunératrice. Si au départ je pensais que ce serait flippant de se forcer à écrire sur des sujets qu’on ne veut pas nécessairement traité, je me suis rendu compte que c’était une activité professionnelle hyper enrichissante. Je peux avec ça en apprendre encore plus sur des domaines qui étaient peut-être inconnus pour moi au départ.

Le blogging a dirigé ma vie jusqu’à aujourd’hui

Quoi qu’il en soit, le blogging aura une place hyper importante dans ma vie. Depuis que je suis gamin, je fais ça et ça va durer encore plusieurs années, j’espère. Je me dis que presque durant la moitié de ma vie, il ne s’est quasiment pas passé une semaine où je n’ai pas tapoté à mon clavier pour m’exprimer sur le web. C’est fou. On me disait que ça servait à rien et aujourd’hui ça m’a ouvert tellement de portes. Je ne regrette pas, j’en suis fier et depuis ces derniers mois j’ai même retrouvé une envie encore plus grande d’écrire sur le web, de partager ce que j’aime, mes coups de coeur, mes coups de gueule. 

Si j’adore cette activité de blogging, elle ne sera pas celle qui me fera vivre éternellement non pas parce que ce n’est éventuellement pas possible mais surtout parce que je ne le souhaite finalement pas en y réfléchissant aujourd’hui. Néanmoins, je retiens que faire des projets dans son coin de façon autodidacte et cela peu importe les domaines, ça vous apprendra tellement de choses et de compétences qui pourront vous aider dans votre vie professionnelle par la suite !

Une reconversion dans le future ? C’est certain.

Depuis quelques mois, je songe à une reconversion alors que je suis encore très jeune (c’est vrai, mais j’ai l’impression d’avoir déjà fait pas mal de choses d’un point de vue professionnel). C’est fou parce que quand j’étais gamin, je rêvais de devenir Community Manager. À l’époque je disais que je voulais “animer les réseaux sociaux de certaines entreprises”. On me disait que c’était faux, que personne n’était payé pour poster des messages sur Facebook. Je tenais tête et je disais que ça existait, que ça allait se démocratiser dans le futur. Aujourd’hui, je vois plein de jeunes qui rêvent de faire ce métier, c’est un fait. Moi personnellement, j’en ai été dégoûté pour de nombreuses raisons au final (mais inutile de les aborder ici). Si j’ai pu faire cela en agence web et que c’était top sur le moment, je me suis dit que finalement ce n’était pas pour moi, que ce n’était pas ce que je souhaitais faire éternellement.

J’ai quitté ce job pour vivre du blogging en voyageant. C’est génial là encore sur le papier, sauf qu’une fois de plus je me rends compte que ce n’est pas ce que je veux sur le long terme. Je pense qu’il est temps pour moi de trouver un job loin des écrans où finalement le contact humain prime. C’est ce que je vois en voyageant : j’adore discuter avec des gens, rencontrer de nouvelles personnes, voir des parcours de vie si différents. Il n’y a qu’une tâche professionnelle où j’ai pu vraiment m’épanouir finalement : c’est quand j’ai donné des cours comme enseignant vacataire auprès d’étudiants. Le sentiment d’être utile, d’avoir ce contact humain, de rencontrer plein de jeunes aux chemins différents et de tenter de les pousser vers le meilleur. Je crois que finalement, c’est ça que j’ai envie de faire. Si demain je rentre en France, ce sera pour reprendre des études et poursuivre dans cette voie. En même temps, si je me rends compte de tout ça aujourd’hui, c’est aussi grâce à mes blogs car si j’ai pu donner des cours auprès de certains étudiants c’est avec des compétences acquises dans cette belle aventure… Cette vie aux milles métiers qui s’offre à moi me fait rêver. Celle de pouvoir faire ce qu’on aime, celle d’espérer profiter d’une reconversion quand on le souhaite. Finalement, ma vie c’est un peu la chaine YouTube de mes potes de “Maintenant j’aime le lundi”, puisque chaque semaine j’ai l’impression de vouloir changer de métier.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>